lundi 30 octobre 2017

Ma famille verte de Thomas Lavachery

Date de parution : 20/09/2017
Éditeur : École des Loisirs (L')
Collection : Pastel
ISBN : 978-2-211-23194-7
EAN : 9782211231947
Format : Album
Présentation : Relié
Nb. de pages : 56 pages
Poids : 0.346 Kg
Dimensions : 17,6 cm × 24,7 cm × 1,0 cm
Prix: 12€

Note de Paul: 5/5
Ma note: 5/5

Quatrième de couverture:

J'ai quitté mon pays, le Birman, et ma planète, la Terre.

Comme je n'ai plus de parents, je vais en recevoir d'autres.
Je vais être adoptée.

L'avis de Paul:

Une petite fille quitte sa planète parce qu'elle n'a plus ses parents. Elle est adoptée par des parents extraterrestres qui sont verts, qui parlent une autre langue et qui ont quatre bras. Au début, elle a peur, on lui donne un autre nom mais elle s'habitue. Elle va rencontrer un garçon bizarre qui est amoureux d'elle mais elle n'est pas amoureuse de lui, au début. Peu à peu, elle va se rendre compte que ce garçon n'est pas si bizarre et elle lui donne sa chance.
C'est une histoire très bien qui raconte beaucoup de choses: qui parle de l'adoption et une histoire d'amour. L'adoption se passe bien mais c'est dur pour la petite fille de s'habituer à sa nouvelle vie car c'est très différent de chez elle. Les dessins sont bien faits, l'histoire très bien racontée. Ça m'a beaucoup plu. C'est un album qui ne fait pas bébé, c'est beau et ça m'a touché.

 Mon avis:


Tout d'abord avant d'aborder le contenu, je voudrai souligner l'intelligence de la mise en page (texte à gauche, illustrations à droite) qui facilite la lecture et peut convenir à un enfant dyslexique. Le format est pratique, c'est un album de petite taille, facile à transporter ou tout simplement à intégrer à une bibliothèque, facile aussi à manipuler pour les petites mains.

Le texte ensuite, est habile, simple, efficace, ni larmoyant, ni excessif mais accessible, tendre et bien vu. Il est question d'adoption mais surtout d'amour. Cette famille qui vient de loin, qui ne ressemble pas à la petite fille, qui ne parle pas sa langue, tout cela est un vrai bouleversement culturel: ils mangent de drôles de choses. Parfois, elle a peur, elle est triste, mais elle a trouver un endroit accueillant, plein d'amour où elle ne manque de rien et finit par trouver sa place. Ce qu'elle trouvait bizarre devient son quotidien, et la vie suit son cours. 
Une jolie idée, un thème bien abordé, des illustrations sympathiques. J'aime beaucoup!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire