mardi 3 avril 2018

Dans la cave de Minette Walters

Date de parution : 01/03/2018
Éditeur : Robert Laffont
ISBN : 978-2-221-19195-8
EAN : 9782221191958
Format : Grand Format
Présentation : Dos carré collé
Nb. de pages : 241 pages
Poids : 0.312 Kg
Dimensions : 13,5 cm × 21,5 cm × 2,1 cm
Prix: 18€

Note: ⭐⭐⭐⭐

Présentation de l'éditeur:

En apparence, une famille bourgeoise sans histoire, émigrée en Angleterre depuis un pays africain : la mère, le père et les deux fils. Mais les Songoli cachent un secret : Muna, quatorze ans, orpheline. Elle dort à la cave, vit recluse, sans que personne de l'extérieur ne soupçonne son existence, et sert d'esclave à toute la famille. Puis un jour, le plus jeune des deux fils ne revient pas de l'école. Scotland Yard investit la maison afin d'enquêter sur sa disparition. Face à la police, le couple Songoli est obligé de donner le change et de traiter Muna comme sa fille. Mais ce que ses tortionnaires n'ont pas deviné, c'est que Muna est extrêmement intelligente... Manipulatrice de génie, elle organise méticuleusement sa vengeance. Une plongée oppressante dans la psyché d'une adolescente criminelle. Si vraisemblable, si proche de ce qu'on peut lire à la page des faits-divers, qu'on ne peut s'en détacher, fasciné.

Les Songoli vivent en Angleterre. Africains d'origine, ils vivent une vie bourgeoise tranquille en apparence. Mais une fois la porte refermée, c'est une autre histoire. Une histoire plus sombre. Un terrible secret qu'ils cachent dans leur cave. Une jeune fille de quatorze ans, Muna, leur esclave. Lorsque le plus jeune de leurs deux fils disparaît et que la police enquête, ils n'ont d'autre choix que de sortir Muna de son enfer et de la faire passer pour leur fille. Muna va alors peu à peu révéler une intelligence hors norme et l'histoire va basculer. 

Une lecture dérangeante, puissante, âpre. L'atmosphère est asphyxiante, nous retenons notre souffle tout au long de cette lecture. Les mots sont violents à l'instar de la situation de la petite Muna. Le lecteur entre en enfer. Les démons, la vengeance, la manipulation sont les principaux personnages. La famille Songoli est au delà du détestable, ce que subit la petite Muna au delà de l'insupportable. Les mots sont crus, pas de fioritures, de voiles, les angles ne sont pas arrondis. Muna est un personnage très particulier à suivre, l'évolution du roman est tendu à l'extrême. C'est une lecture dont je ne suis pas sortie indemne. Le seul bémol pour moi est la façon dont le roman se clôt, c'est trop ouvert et je trouve que cela ne rend pas hommage à tout le reste. C'est cependant une lecture qui demeure intense et percutante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire